Grâce au financement conjoint de Wrac'h au Népal et de l'association Surya, les villageois de Swaragaon et de Thanti ont réalisé un pont de bois sur la gorge qui séparait ces deux villages.

C'était le passage obligé et jusque-là très dangereux que devaient franchir quotidiennement les enfants de Thanti pour rejoindre l'école de Swaragaon.

Les crues de la mousson qui semblent s'accentuer d'année en année rendent malgré tout ce pont vulnérable.

L'évolution des activités hydro-électriques financées par la Chine dans cette vallée modifie chaque mois l'aspect de la vallée. La perspective d'une route carrossable reliant dans le futur l'ensemble des villages dans lesquels nous portons nos actions modifierait de façon profonde l'économie et la structure sociale de cette vallée himalayenne.

La transformation d'une économie de survie avec ses aspects positifs de solidarité et d'entraide en une économie de "bord de route" peut avoir des conséquences à la fois positives (mobilité, accès à l'énergie) et négative (expropriations, spéculation foncière, perte d'autonomie).

Souhaitant une meilleure vie à tous les habitants, nous espérons que la progression vers un monde plus ouvert s'accompagne d'une prudente sagesse. Sur ce point, les organisations solidaires n'ont malheureusement que peu de poids.