"Nous avons repris nos sacs et sommes montés 5 ou 600m plus haut, vers le village de Thanti. Il y avait 18 maisons; elles sont toutes en ruines. Sauf une, de manière incroyable

Tout le village vit dans des "tohora", des cabanes provisoires faites de branches, tôles et bâches.

L'école, ce sont quelques tôles rafistolées, c'est tout. C'est assez terrible.

Les enfants de cette école vont aussi à Swaragaon, à 2 heures de marche. Après la distribution bien dérisoire de petits matériels que nous avons apportés, nous allons nous rendre compte de ce que représente cette épreuve.

Nous partons vers midi et descendons vers la vallée. On voit un énorme éboulis qu'il nous faut contourner pour retrouver notre chemin. Puis la rivière, mais le pont a été emporté. C'est plutôt glissant, alors on imagine comment ça peut être pendant la mousson!

Un casse-croûte après ce passage et nous remontons pour passer de l'autre côté de la montagne.

Et là, au détour du chemin, une fanfare nous accueille, perchée sur un promontoire qui domine le village de Swaragaon.

C'est dans ce village que se trouve la maison de Tula"

Pour mémoire,Tula était le guide du trek de 15 jours que notre groupe de 13 Finistériens + 1 Berlinoise a effectué dans ces contrées en novembre 2014, avant le séisme donc.

Nous qui n'avons pas la chance de faire ce voyage cette année et qui jalousons nos baroudeurs, imaginons parfaitement le sourire et la fierté de Tula ainsi que l'accueil chaleureux des villageois.