Le village est en fait 2 villages, séparés d’un quart d’heure de marche environ : Deurali et Bandelgund, respectivement 195 et 180 habitants, une soixantaine de maisons (avant le séisme...),

29 enfants fréquentant l’école (publique) commune aux 2 villages , une école primaire jusqu'à la classe 3 (8-9 ans, car ici l'école primaire (obligatoire et gratuite depuis 1975, mais c'est très difficile dans les villages), ce sont les classes de 1 à 5.
Le secondaire 1er niveau, ce sont les classes 6,7 et 8.

Une douzaine d’enfants continuent leur scolarité dans le village de Swaragaon (où habite Tula). Cette école ou collège (public) permet de scolariser jusqu’à la classe 8. L’objectif c’est d’augmenter ce nombre.

Ces villages sont habités par les ethnies Magar et Gurung, et Sailendra (qui les a visités à la fin de la mousson, en septembre) les décrit comme une communauté rurale active, dont "pas un champ n'est vide", alors que beaucoup des "jeunes" (comprendre mâles de 16 à 40 ans) travaillent pour le tourisme dans d'autres régions ou certains à l'étranger.

L’école de Swaragaon peut accueillir d’autres élèves.

Nous allons donc visiter ces villages, discuter avec les habitants, puis redescendre vers Swaragaon pour y rencontrer les différents partenaires potentiels : le comité de management de l'école, les "youth comitee" et "mother comitee" ...

Aujurd'hui, nous avons travaillé sur la construction de cette "pension".