A Tribhuvan (aéroport Katmandou), Salendra nous attend. En route pour Holy Himalaya hôtel. Il nous dresse un tableau de la situation politique et économique du pays, dans lequel on retrouve les argumentés développés dans la presse : rôle déstabilisateur de l’Inde, crise et manifs au Teraï, négociations scabreuses avec le puissant voisin chinois…

C’est aussi ce que nous a expliqué notre voisin dans l’avion, et ce que nous dira Ashok un peu plus tard. Mais tous nous disent que c’est une crise, que cette constitution est déjà une avancée, qu’il y a des solutions, et que la génération qui vient y gagnera… et que chez nous, en France, ces évènements c’est bien plus grave!

Et pourtant le blocus continue, aux frontières indiennes, pétrole et gaz n'arrivent pas, il faut que cela bouge, au sud (Inde) ou au nord (Chine).