La situation chaotique

Ashok s'excuse de son long silence. En effet, les conditions économiques du pays, dues au blocage de la route entre l'Inde et le Népal ont provoqué des difficultés dramatiques d'approvisionnement en nourriture et en pétrole et gaz. Assurer l'activité de l'Agence dans ces conditions ont relevé de la course contre la montre quotidienne pour trouver quelques litres d'essence ou de quoi nourrir la clientèle.

Ashok nous dit qu'il ne sait pas quand la crise sera enfin résolue. En attendant, les projets nationaux de reconstruction sont en panne, rien n'a encore commencé. C'est pourquoi il doute de l'efficacité d'une visite de notre part fin novembre comme nous l'avions envisagé.
Il suggère plutôt une visite au printemps prochain.

Le village:

Nous attendions aussi qu'il nous oriente vers le choix d'un village. Là aussi une réponse :

Nous avons pensé que "Deurali Bandelgund", le village dans Swora VDC du district Gorkha pourrait être approprié pour commencer. Ce village a environ 70 maisons.
Ainsi quand vous viendrez visiter le site, vous pourrez voir de vos propres yeux, donner vos avis et entériner le choix définitif.

Plusieurs pistes de travail :

Ce village n'a pas d'électricité, nous pourrions y remédier en fournissant des panneaux solaires pour chaque maison. Ils ont aussi un problème d'approvisionnement en eau pendant la saison sèche : ceci pourrait constituer une autre option, mais le budget serait plus important : 20 à 25 000 €

Presque toutes les maisons ont été très endommagées par le séisme, et nous pourrions aider à la reconstruction en fournissant des matériaux, de même que pour la reconstruction de l'école.
Comme ce village n'est pas accessible par la route, il faut faire appel aux porteurs pour la fin du parcours.

Ashok estime cependant qu'il ne serait pas efficace de dépenser de l'argent pour la reconstruction de l'école, car il est difficile d'attirer des professeurs, qui ne veulent pas venir travailler dans une région aussi isolée. Mais nous pourrions peut-être transporter des enfants de ce village dans un village voisin où l'école fonctionne bien, sachant que dans ce cas il n'est pas envisageable que les enfants rentrent à la maison chaque soir. Il faudrait donc loger les enfants près de l'école, et provisionner repas et nuits à "l'hôtel" ou la pension. Il faudra évaluer les fonds nécessaires.

Le choix, en fonction de la nécessité, et l'organisation des différents actions que nous pourrons proposer aux villageois dépendront des fonds dont nous pourrons disposer.

Il nous annonce aussi que Xavier est revenu de Solu et qu'il est actuellement dans le district Dhading pour aider à la construction d'une salle communautaire.